UA-91051734-1

GLASSIX PLUS: le produit dentaire de l’année 2016?

glassix-+

En ce mois de janvier et vu le succès de l’article du produit de l’année 2015, je me devais de désigner un successeur à « L‘ADMIRA FUSION » de chez VOCO. La tentation a été grande de désigner la caméra de prise d’empreintes optiques: « CONDOR » de chez BIOTECH DENTAL, mais je pense que des produits performants dans ce domaine vont être présentés à l’IDS de Cologne dans quelques semaines. Mon choix s’est porté vers le nouveau tenon fibré du fabricant suisse Harald NORDIN: « GLASSIX PLUS« . Il va falloir justifier ce choix, vous expliquer le protocole d’utilisation et expliquer pourquoi ces tenons fibrés vont prendre une place déterminante dans la dentisterie moderne.

GLASSIX PLUS: dernière génération de tenon fibré

Le coffret introduction

Le coffret introduction

Mon choix c’est donc fixé sur le GLASSIX PLUS de chez Harald Nordin. Cette société suisse, fondée en 1977, est spécialisée dans la fabrication de tenons. Ils ont commencé dans les années 70 par des screw-posts en laiton plaqué or. Ils ont fait évoluer la gamme ensuite vers des screw-posts et des tenons en titane. Depuis quelques années, ils sont devenus un des spécialistes du tenon radiculaire non métallique. Ils en produisent près de 25 millions par an. Après le succès du GLASSIX, ils ont présenté en 2016, leur nouvelle version de tenon fibré: le GLASSIX PLUS. Celui-ci est le premier tenon renforcé en fibres de verre avec une rétention mécanique sans fragilisation de la pièce. Cette structure hélicoïdale unique assure une parfaite rétention du tenon dans son logement sans aucun point de rupture du tenon. Autre intérêt du tenon, son excellente radio-opacité: 350% Al. L’image du tenon apparaitra sans équivoque lors des contrôles radiologiques.

Foret de calibration

Foret de calibration

La forme cylindro-conique, parfaitement anatomique, ainsi que les 4 tailles disponibles permettent une conservation optimale de la structure dentaire. L’élasticité proche de celle de la dentine: 20 GPa et les propriétés mécaniques élevées assurent un ancrage et une reconstitution, tout en protégeant la racine des risques de fracture. La matériau choisi est 100 % biocompatible et ne contient pas de perturbateurs indocriniens. Il assure aussi une parfaite conduction de la lumière et permet aux tenons d’être collés avec des composites dual ou photo-polymérisables. Les trois rainures de rétention permettent aussi d’éliminer facilement l’excédent de produit de collage, évitant ainsi les risques de bourrage et de mauvais ajustement du tenon collé.

Dernier point et pas de moindre importance, il faut souligner la qualité exceptionnelle des forets GLASSIX +. Ils ont une grande efficacité de coupe, une excellente longévité et réalisent un logement parfaitement calibré.

La petite bague de couleur permet à l’utilisateur, sans risque de choisir son tenon. Comme cette bague coulisse, elle  permet aussi de déterminer précisémment le niveau de sectionnement de votre tenon. Une astuce fort pratique. Il ne suffit pas de concevoir un excellent produit, encore faut-il que celui-ci soit commercialisé à un prix abordable. On peut trouver les GLASSIX PLUS à moins de 6 euros ttc, le tenon. Ce prix tout à fait raisonnable est aussi une justification de mon choix.

 

 

Pour être complet sur le sujet, Voco propose depuis quelques mois un concept intéressant et novateur:  REBILDA POST GT: des pivots radiculaires renforcés aux fibres de verre fasciculées. Les différentes fibres se déploient dans le canal et s’adaptent à sa morphologie (plus de foret de calibration) et la reconstitution coronaire parait aussi plus solide grâce aux déploiements des fibres dans le faux moignon.

Faisceaux REBILDA POST GT se déployant dans le canal

Faisceaux REBILDA POST GT se déployant dans le canal

Fibres déployées renforçant la reconstitution

Fibres déployées renforçant la reconstitution

Deux points m’ont fait préférer le GLASSIX PLUS :

  • le prix élevé des tenons VOCO: de 13,50 à 30 euros ttc, le tenon en fonction du nombre de fibres constituant le tenon
  • le recul clinique très court, le produit n’est commercialisé que depuis décembre 2016.

Alors si les propriétés annoncées sont vérifiées et les prix revus à la baisse, nous tenons certainement un concurrent sérieux pour le titre de produit de l’année 2017.

PROTOCOLE D’UTILISATION DU GLASSIX PLUS

Le protocole est simple et assez habituel pour un tenon fibré photo-conducteur, une vidéo (cliquer sur le lien) du fabricant est très bien réalisée. Une fois l’obturation canalaire réalisée, il faut désobturer partiellement votre canal avec le foret « pilot » qui va déterminer la profondeur du logement (toujours conserver 4 mm d’obturation apicale à la gutta). Vous sélectionnez la taille de tenon correspondant à votre reconstitution parmi les 4 tailles disponibles. Un code couleur vous évite tout risque d’erreur. Vous calibrez votre logement avec le foret de calibration de la couleur du tenon sélectionné. Pour le collage du tenon, plusieurs possibilités, en utilisant un adhésif puis un composite de collage. En utilisant un composite de collage auto-adhésif ou mieux un composite de collage auto-adhésif à prise dual, puisque les tenons sont parfaitement photo-conducteurs. Le BIFIX SE de chez VOCO ou le G-CEM LINKACE de chez GC sont d’excellents produits et sont même fournis avec des embouts intra-canalaires permettant d’injecter parfaitement le composite dans le logement calibré. Donc, si vous utilisez un de ces produits, pas besoin d’adhésif. Vous injectez directement le produit et vous mettez en place le tenon. L’excédent de produit remontera et évitera le pistonnage de composite à la partie radiculaire du logement. Vous appliquez l’embout de la lampe sur le tenon et quelques secondes plus tard votre collage est réalisé. Vous faite coulisser la bague de couleur pour choisir la hauteur de sectionnement et vous coupez le tenon, idéalement, avec un disque diamanté. Il suffit de réaliser ensuite la reconstitution en composite ou en verre ionomère. Vous pouvez vous aider des excellents moules: REBILDA FORM de chez VOCO. Ma préférence va vers les verres ionomères : des matériaux avec une excellente bio-compatibilité et une adhésion naturelle à la dent qui simplifie le protocole. Le FUJI IX X-TRA en version capsule ou poudre/liquide, est parfait pour cette indication. Pour les inconditionnels du composite, je vous recommande le VISALYS CORE de chez KETTENBACH, il est sans bis-phénol.

Reconstitution de moignon solide.

Reconstitution de moignon solide.

 

LE TENON FIBRE: UN INCONTOURNABLE DE LA DENTISTERIE MODERNE?

Prise d'empreinte numérique

Prise d’empreinte numérique

Je pense que ces produits vont être le quotidien des dentistes modernes. Car, une dentisterie totalement exempte de métal se profile. Il y a aussi une nécessité à proposer des prothèses plus économiques aux patients et avec des délais d’attente raccourcis.  L’avènement probable des prises d’empreintes optiques et de prothèses réalisées directement au cabinet vont aussi dans ce sens. Ces différents points expliquent que les reconstitutions métalliques (inlay-core) peuvent être remplacées par des reconstitutions composites ou CVI (ciment verre ionomère) où ce sont des tenons fibrés qui servent d’ancrage radiculaire. Ils fragilisent moins les racines que des tenons métalliques, ils sont parfaitement esthétiques et leur mise en place aujourd’hui est très simple. Par rapport à une technique indirecte: inlay-core, le praticien va gagner des séances. La taille et l’empreinte du moignon sont réalisées dans la même séance. Le coût est réduit par rapport à un inlay-core et la cotation de cet acte est correcte. Donc, lorsque l’indication est adaptée: 50 % de structure coronaire de la dent conservable et aucune limite sous-gingivale, le praticien doit opter pour cette technique. La dentisterie conservatrice, les effets de la prévention, les campagnes de motivation à l’hygiène, les visites régulières chez les dentistes font leurs effets. Le praticiens ont moins souvent à traiter des dents fortement délabrées. Il est des pays où les effets de la prévention sont encore plus sensibles qu’en France, l’Allemagne par exemple. Dans ce pays, les distributeurs ne commercialisent plus de tenons calcinables utilisés pour la confection des inlay-core… Les prises d’empreintes optiques, permettent un racourcissement des délais de réalisation des prothèses et développent ainsi, la technique du faux moignon réalisée en méthode directe.

Pour conclure, le GLASSIX PLUS n’est pas un produit révolutionaire ou totalement innovant, mais le couronnement d’une génération de produits: les tenons fibrés qui avec le GLASSIX PLUS arrivent à leur apogée. Un de mes clients utilisateurs me disait récemment: » je ne vois pas en quoi on peut améliorer ce produit: le système de forage est parfait, le code couleur et la bague coulissante pratiques, les tenons sont solides et respectueux de la racine, ils sont rétentifs, parfaitement radio-opaques et leur prix est raisonnable… » Je parie aussi sur cette technique d’avenir et suis certain que l’on va retrouver des tenons fibrés dans tous les cabinets. A ce jour, le plus performant est, selon moi, le GLASSIX PLUS.

 

 

 

 

 

 

2 Comments

Grosjean
  • Jan 27 2017
Merci encore pour ton avis et tes conseils si précieux Ta description est claire et objective
Philippe Magin
  • Jan 27 2017
Merci.